Logo jade vo 02 16 page 001 1 1          JADE DANSE GUYANCOURT   

 

Pour la petite histoire, JADE est partie du mot JHADE, de par l'enseignement que Maria MENDY souhaitait transmettre à ses élèves. «J» comme Jazz, «H» comme «Hip Hop», «A» comme «Afro», «D»comme «Danse», «E» comme «Enseignement».

 

Professeur diplômé d'état en danse jazz. Danseuse, interprète pour différentes Cies, Maria est dès sa plus tendre enfance, passionnée par la danse. Grâce à cette émission de Hip-Hop que le célèbre Sidney permet à la jeunesse française de découvrir dans les années 1980, Maria fait ses premiers pas de danse Hip-Hop et Break dans le petit appartement du 14 ème arrondissement, où elle vit avec ses parents et ses 5 frères et soeurs jusqu'à l'âge de 12 ans.

 

Maria  rencontrera la chorégraphe Cécile BOUVET, lors d'un atelier de danse mis en place un été par la ville de Guyancourt. Les danseurs amateurs sélectionnés lors d'une audition, présenteront en avant première de la Cie professionnelle, "Black Blanc Beur, une adaptation de la comédie musicale américaine, "Chorus Line".

Cette aventure poussera Maria à vouloir faire de la danse son métier, malgré son âge. Elle a alors, 20 ans.

Par la suite, Maria se lance dans de nombreux stages internationaux. Elle développera d'autres qualités techniques que le Hip-Hop. Avec Corinne LANSELLE elle découvre la danse contemporaine, avec Wayne BARBAST et Bruce TAYLOR, formés à la Alvin AILEY et Martha GRAHAM School elle perfectionne son  jazz et Modern jazz.

Puis avec l'Afro-jazz de la chorégraphe Géraldine ARMSTRONG elle complète son enseignement.

 

En 2000, Maria passe une audition à l'Ecole Irène Popard. Elle obtiendra une bourse pour débuter sa formation au diplôme d'Etat en danse jazz.  Les cours théoriques et techniques qu'elle aura la possibilté de suivre par la suite  avec l'école de danse Studio Harmonic et enfin avec le Centre des Arts vivants à Paris, lui permettront d'achever son diplôme en candidate libre en 2013.  

 

Ses origines sénégalaises l'incite à se passionner aussi pour les rythmes africains de son enfance.

Son énergie et son enthousiasme poussent rapidement la municipalité de Guyancourt, où elle a grandi, à soutenir et à promouvoir la création artistique de Maria.

Ainsi, en 1996, elle crée l’association de danse Jade qui lui permettra dans un premier temps d'encadrer des cours accessibles à tous et par la suite, de porter et développer ses créations qui sont d'une grande diversité chorégraphique, scénographique et esthétique.

Sans faire de bruit Maria MENDY a suivi sa route qui la mène tout droit vers son objectif : devenir une professionnelle de la danse.

Toujours soutenue par la ville de Guyancourt, elle reçoit en 2002 un flambeau de la culture qui marque à la fois son talent, sa persévérance et son engagement pour la jeunesse.

Cette distinction est officiellement remise pour sa chorégraphie «Gorée», par ailleurs primée lors des rencontres de la fédération française de danse par une médaille d'argent. 

En 2008 nouveau flambeau de la culture pour elle et les danseurs de la Cie.

En 2011 elle est nommée citoyenne d'honneur. Une médaille attribuée par la ville, exprimant la gratitude de la collectivité à des femmes et des hommes qui contribuent au développement et au rayonnement de la commune par leur engagement.

Depuis elle ne cesse d'évoluer dans le milieu de la danse. Sa créativité lui vaudra d'être lauréate de concours et battle chorégraphique et portera avec elle, son groupe hors des murs de la ville nouvelle. 

En 2013, elle y croit vraiment et crée sa propre Cie de danse avec des jeunes du quartier des Garennes où elle aura grandi, pour commencer, puis de toute la ville nouvelle. Tous, la suivent depuis ses débuts. Une belle aventure qui démarre.   

Les théâtres commencent à leur ouvrir les portes et notamment le Théâtre de la Ferme de Bel Ebat à Guyancourt qui diffusera en juin 2013, leur première création « Nos pas », que Maria aura créé à la mémoire de son père.

Les créations de Maria sont un parfait mélange de différents styles de danse comme le hip hop, le break mais aussi la danse africaine, contemporaine, jazz et afro-jazz. Ces différentes influences sont les fruits de son parcours mais aussi de son métissage…

Commentaires

  • Equipe Casting
    • 1. Equipe Casting Le 03/09/2020
    Bonjour,

    Je vous joins ci dessous une annonce qui pourrait intéresser certains de vos membres.

    Dans le cadre du tournage du film « Alors On Danse », réalisé par Michèle Laroque, nous recherchons en figuration pour le film :

    Des hommes et des femmes (de tous âges !) sachant danser afin de recréer pour les besoins du film une scène de flash mob.

    Tournage les 24 & 25 septembre en journée à Montigny Le Bretonneux

    Tarif : 105 € brut par jour (8h de tournage + 1 h de pause déjeuner) + indemnité danse 25 €/jour

    Afin de candidater, merci d’envoyer par mail à castingaod@gmail.com vos photos récentes couleurs avec les informations suivantes :

    NOM, PRENOM, DATE DE NAISSANCE, CODE POSTAL HABITATION, HAUTEUR, NIVEAU DE DANSE, NUMERO DE TELEPHONE

    Et en indiquant dans l’objet du mail « DANSEUR »

    Merci et bonne journée,
  • Sophie Bironien
    • 2. Sophie Bironien Le 23/09/2019
    Bonjour.
    J'aimerai participer à un cours d'essai de djamboola ce mercredi soir. Est ce possible?
    Merci pour votre réponse.

    Sophie
    0651248686
  • Cherif
    • 3. Cherif Le 19/09/2019
    Bonjour on m’a dit de faire une pré inscription sur le site mais je ne trouve pas
  • GRISOT-GARBACZ
    • 4. GRISOT-GARBACZ Le 17/06/2019
    Bonjour, j'aimerai inscrire mon garçon (7 ans en janvier) à un cours de danse HIP HOP, quelles sont les démarches à réaliser ?

    Merci de votre aide

    Véronique

Ajouter un commentaire